Get Adobe Flash player

des logements sociaux, des équipements publics et des bureaux, mixant les usages et les populations. Au-delà de son rôle clé pour la mobilité, la RATP est un acteur majeur de la ville et de la dynamisation de la vie des quartiers.

Dans cette ville durable, la RATP s’est fixé des objectifs ambitieux en matière de transition énergétique, où en êtes-vous ?

Partenaire officiel de la conférence mondiale sur le climat à Paris fin 2015, la RATP a mis en place une offre de transport composée de BUS hybrides pour y acheminer plusieurs dizaines de milliers de participants. Nous avons, à cette occasion, présenté 13 prototypes de BUS écologiques de fabricants du monde entier, dont plusieurs premières mondiales. Nous allons tester en 2016 et 2017 certains de ces véhicules, dans le cadre de notre plan Bus2025. Ce plan vise, avec le soutien du Stif, à équiper l’ensemble de notre flotte francilienne en BUS propres – 80 % de BUS électriques et 20 % de BUS au bio GNV –, dans des centres BUS modernisés. Fin 2016, une première ligne sera entièrement équipée de BUS électriques. La métropole parisienne sera d’ici à 2025 l’une des premières au monde à réaliser une telle transition énergétique.

En quoi les événements qui ont endeuillé la France et l’Europe depuis janvier 2015 ont changé le quotidien de la RATP ?

Il faut d’abord souligner la mobilisation exemplaire et le professionnalisme des collaborateurs de la RATP, qui ont assuré la continuité du service public dans des conditions difficiles, au service des voyageurs. En liaison avec les pouvoirs publics, nous avons pris des mesures pour renforcer la sécurité de nos voyageurs et de nos agents. Le nouveau contrat négocié avec le Stif prévoit la création de 200 postes pour renforcer la sécurité, dont 100 agents affectés au Groupe de protection et de sécurité des réseaux ( GPSR ). Celui-ci va bénéficier de nouvelles prérogatives. Nos voyageurs peuvent compter sur notre vigilance maintenue à son plus haut niveau.

Au-delà, nous devons accroître nos efforts pour cultiver le « vivre ensemble » et le « travailler ensemble » aussi bien sur nos réseaux qu’au sein de notre entreprise. Deux ans après la diffusion d’un guide pratique de la laïcité et de la neutralité au sein de l’entreprise, j’ai décidé en 2015 la création d’une délégation générale à l’éthique qui veillera à l’exemplarité de la RATP dans ce domaine.

La RATP est partenaire officiel de la candidature de Paris pour l’organisation des JO 2024, pourquoi ce choix ?

Les Jeux olympiques et paralympiques sont un événement mondial, populaire et rassembleur. Ils sont porteurs de valeurs communes à celles de notre entreprise : le respect, l’esprit d’équipe et le dépassement de soi. Je suis donc fière que la RATP puisse apporter à cette candidature son savoir-faire unique en matière de mobilité durable.

« “Demandez-nous la ville”, notre nouvelle signature, traduit notre ambition collective d’incarner la ville intelligente et la mobilité durable, au service des voyageurs. »