Get Adobe Flash player

Vos filiales progressent à un bon rythme. En quoi est-ce important ?

La dynamique du Groupe s’est confirmée en France et à l’international. Les filiales représentent désormais plus de 20 % du chiffre d’affaires, contribuant à la performance économique du Groupe. Tout aussi important, ce développement enrichit nos savoir-faire pour améliorer nos services partout où nous sommes présents, en particulier en Île-de-France. En France, RATP Dev a renouvelé l’intégralité de ses grands contrats et en a gagné de nouveaux comme à Valenciennes, Laon, et Épernay. À l’international, notre filiale a mis en service le prolongement du métro d’Alger et prépare celle du réseau de BUS de Riyad. Après le succès remporté en Toscane, l’Italie va devenir un pays majeur pour RATP Dev. L’expertise du Groupe, portée par ses autres filiales, Ixxi, SEDP , Promométro, Logis-Transports et Telcité, a été très sollicitée. Systra, notre filiale commune avec la SNCF , se développe à l’international et en France, où elle est fortement engagée pour la mise en œuvre du Grand Paris. L’année 2015 a aussi profondément endeuillé Systra et les familles de ses cinq salariés décédés dans un dramatique accident.

Le conseil d’administration a adopté vos orientations stratégiques pour l’avenir du Groupe. Qu’est-ce qui va changer ?

Nous devons nous projeter vers l’avenir pour préparer les échéances cruciales, avec les mises en concurrence qui vont s’accélérer en Île-de-France et la création du réseau du Grand Paris. J’ai défini trois priorités : viser l’excellence au service des voyageurs, promouvoir l’innovation dans tous les domaines, affirmer le Groupe comme un acteur essentiel de la ville durable. Ces trois priorités seront déclinées dès 2016 en une dizaine de chantiers structurants assortis d’actions concrètes.

Les équipes RATP sont-elles prêtes pour relever ces défis ?

Nous allons conduire ces chantiers dans une démarche d’écoute et de dialogue avec nos voyageurs, nos autorités organisatrices, avec les élus locaux. et, naturellement, avec nos salariés. J’ai souhaité que chaque collaborateur du Groupe soit invité à s’exprimer en 2016 sur les grands défis qui nous attendent. Leurs propositions vont nourrir le travail des groupes stratégiques et permettre de concrétiser nos nouvelles orientations dans le cadre de notre démarche « Défis 2025 ». J’ai beaucoup été sur le terrain depuis mon arrivée dans l’entreprise. Partout j’ai rencontré des agents dotés d’un grand professionnalisme et fiers d’appartenir à cette belle entreprise de service public. C’est ensemble que nous bâtirons la RATP de demain. Le dialogue social est d’ailleurs l’un des piliers essentiels de la politique du Groupe. En 2015, la qualité de ce dialogue a permis de conclure de nombreux accords avec les partenaires sociaux, dont l’un sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et un autre sur l’emploi des personnes en situation de handicap.

La RATP a adopté une nouvelle signature, quel en est le sens ?

« Demandez-nous la ville » positionne la RATP comme un expert global de la mobilité durable et de la ville intelligente au service des voyageurs. Cette signature est une promesse qui nous engage tous. Elle met en avant les valeurs de solidarité et d’attachement à l’intérêt général, chères à notre entreprise. Elle souligne notre engagement pour une ville mixte, durable et citoyenne. Notre stratégie de valorisation immobilière en est un bon exemple : la modernisation de nos ateliers de métro et centres BUS, comme celui de Lagny-Pyrénées mis en service en 2015, s’inscrit dans des programmes qui incluent

8,5 milliards d’euros vont être investis d’ici à 2020, un record historique.