Get Adobe Flash player

Automatisation d’une deuxième ligne

Après la ligne 1, la ligne 4 : l’automatisation intégrale d’une deuxième ligne de métro à Paris sans interruption majeure du trafic est un projet d’exception. Relever un tel challenge technologique et organisationnel est possible dans un groupe qui dispose d’une expertise globale en ingénierie, maintenance et exploitation. Sans interrompre le service commercial de la ligne 4, qui transporte près de 650 000 voyageurs par jour, le projet prévoit ainsi d’ici à 2022 : l’installation de façades de quai adaptées aux courbes des stations existantes, le renouvellement de systèmes (signalisation, équipements de voies, postes de manœuvre informatisés…) et la mise en circulation de 52 navettes automatiques, dont les premières cohabiteront avec les rames traditionnelles pendant une période transitoire.

Octys, un nouveau système de pilotage des trains

L’ingénierie RATP est internationalement reconnue pour son expertise dans l’intégration des technologies numériques dans les systèmes de circulation des trains. Depuis juillet 2015, la ligne 5 fonctionne avec Octys, le système innovant de commande et de contrôle du mouvement des trains conçu par les ingénieurs de la RATP (et développé avec les industriels). Innovation phare du programme Métro2030 destinée à être progressivement déployée sur le réseau métro, Octys est un système de pilotage automatique numérique de métro avec conducteurs : des calculateurs embarqués et au sol assurent en permanence et en toute sécurité un déplacement optimal des rames de métro. Le produit est déjà déployé sur la ligne 3 et en cours de déploiement sur la ligne 9.

Redéploiement en cascade pour les rames sur pneus

La RATP , premier opérateur au monde à avoir expérimenté la technologie de métro sur pneumatiques dans les années 1950, et le Stif ont donné en 2015 le coup d’envoi à un ambitieux programme de renouvellement des trains avec la commande de 35 trains MP14 de huit voitures. Plus flexibles, plus économiques et plus accessibles, ces trains pourront être livrés dans des configurations de trains à cinq, six ou huit voitures, avec ou sans cabine de conduite. La mise en service des premières rames à partir de l’été 2019 sur la ligne 14, en cours de prolongement, permettra un redéploiement en cascade des rames MP89 et MP05, sur les lignes 1, 4 et 6. De nouveaux MP14 viendront également compléter le parc de la ligne 4 et de la ligne 11 prolongée. Ce programme complexe exige une parfaite coordination des différentes expertises de la RATP pour développer les interfaces techniques nécessaires à l’adaptation des trains aux systèmes ferroviaires de quatre lignes à des degrés d’automatisation différents.