Get Adobe Flash player

RVB RER A

Après 40 années d’exploitation, la RATP doit procéder au renouvellement des voies du tronçon central de la ligne A du RER (Nanterre-Préfecture / Vincennes), pour des raisons à la fois techniques, économiques et réglementaires.

C’est une opération programmée dans les règles de l’art, en adéquation avec les exigences de la sécurité ferroviaire.

Gestionnaire des infrastructures qu’elle exploite, la RATP est seule responsable de la décision de procéder à ce renouvellement, pour garantir la sécurité et la continuité du service public de transport. C’est dans ce cadre qu’elle a décidé de mettre en œuvre cette opération à partir de l’été 2015

Une nécessité économique

Compte tenu de l’augmentation croissante du trafic, le RER A fait l’objet depuis plusieurs années d’une maintenance renforcée. L’entreprise investit ainsi chaque année entre 13 et 18 millions d’euros pour les travaux de voie, de signalisation et de caténaire. Entre 2010 et 2011, 16 millions d’euros ont été consacrés à des opérations concernant la voie et le ballast de plusieurs secteurs de la ligne. L’opération RVB permettra donc de réduire les contraintes et les coûts de cette maintenance renforcée.

Une étape-clef pour à la modernisation de la ligne

L’opération RVB a pour objectif d’assurer la disponibilité et la sécurité des installations pour les quarante prochaines années. Elle répond à la nécessité d’adapter l’infrastructure à la charge des nouvelles rames MI09 à 2 niveaux et constitue une étape indispensable pour mettre les installations en adéquation avec le Schéma directeur de la ligne A.

Une opération sur 7 années

Le chantier RVB Ligne A s’échelonnera sur 7 ans, avec 2 phases distinctes :